Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Primaires américaines : mode d’emploi

Primaires américaines : mode d’emploi
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Selon la Constitution des États-Unis pour devenir président du pays, les candidats doivent :

- Avoir au moins 35 ans.

- Être citoyen américain de naissance.

- Avoir résidé au moins 14 ans sur le territoire américain.

Chez les républicains et les démocrates, les deux principaux partis, le processus de désignation du candidat officiel à l’élection présidentielle est complexe.

Le calendrier

Du coté républicain, le choix du candidat s’effectue sous une forme indirecte. Dans un premier temps, de janvier à juin, des scrutins (primaires ou caucus) sont organisés dans chaque État pour attribuer un certain nombre de délégués aux candidats à l’investiture.

Ensuite, le candidat officiel est désigné à l’issue d’une convention nationale organisée l’été avant l’élection. Elle sera organisée du 27 au 30 août 2012 à Tampa en Floride. Durant cette convention, les délégués des 50 États, ainsi que ceux de la capitale fédérale Washington DC et de certains territoires américains (Porto Rico, Guam, etc.) valideront le vote exprimé par les citoyens durant les scrutins locaux. 2286 délégués (1890 désignés suite aux primaires et caucus, plus 396 « super-délégués » cadres du parti républicain) participeront à la convention.
En réalité, le nom du candidat officiel à l’élection présidentielle sera connu avant la convention nationale. En effet, des tendances se dessinent rapidement en comptabilisant le nombre de délégués acquis par chaque candidat. En revanche, la convention entérine le choix du vice-président sur le « ticket ».

Cette année, il n’y aura pas de suspense chez les démocrates, Barack Obama étant candidat à sa propre succession. Bien que des primaires et des caucus soient organisés, l’issue des résultats ne laisse donc que peu de doutes. Une convention démocrate se tiendra à Charlotte en Caroline du Nord du 3 au 7 septembre et n’aura pour vocation que de valider la candidature du président sortant.

Les délégués

Le nombre de délégués dépend du poids démographique des États. Le Texas ou la Californie, très peuplés, envoient ainsi plus de 150 délégués à la convention nationale, contre seulement 20 pour les plus petits, comme le Vermont.

En théorie, chaque État choisit d’allouer ses délégués selon deux options :

- Soit les délégués sont proportionnellement attribués aux candidats, en fonction des résultats des votes des citoyens.

- Soit la totalité des délégués est attribuée au vainqueur du scrutin.

En 2012, une majorité d’État utilisera la représentation proportionnelle. Une décision qui ne facilite pas le calcul des estimations du nombre de délégués obtenu par les candidats.

Enfin dernier point, les États déterminent également si les délégués qu’ils enverront à la convention seront «engagés» ou «non engagés». Les délégués «engagés» sont dans l’obligation de voter pour le candidat qu’ils représentent. Les délégués «non engagés» peuvent en théorie voter pour n’importe quel candidat. Mais en pratique, leur vote est généralement prédéterminé par le résultat des primaires ou caucus organisés dans leur État.

Caucus ou primaires ?

Les primaires sont le mode de désignation le plus classique. Elles fonctionnent comme n’importe quel scrutin : les citoyens se rendent dans un bureau de vote pour désigner leur candidat. Par contre, deux types de primaires existent. Les primaires «ouvertes», où tous les citoyens peuvent participer, et les primaires «fermées», où seuls les républicains encartés votent.

Les caucus sont beaucoup moins formels et ne concernent que les sympathisants d’un même parti. En 2012, les militants dument enregistré auprès du parti républicain se rassemblent lors de réunions. Ces réunions peuvent même se tenir au domicile de l’un d’entre eux. Cette année pour le caucus de l’Iowa, 1774 réunions ont ainsi été organisées. Le mode de désignation est assez empirique, s’inspirant d’une vieille tradition de gestion des conflits en Amérique du Nord. Les participants aux caucus se regroupent en fonction du candidat choisi. Les indécis restent au milieu du lieu de rassemblement jusqu’à être persuadés de rejoindre une des «équipes». Enfin, le groupe le plus nombreux désigne le vainqueur du caucus. Ces règles ne sont pas figées, elles varient d’État à État.