DERNIERE MINUTE

Nigeria : troisième jour de grève générale, pas d'issue en vue

Nigeria : troisième jour de grève générale, pas d'issue en vue
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Troisième jour de grève générale au Nigéria, et la capitale économique est un peu plus paralysée. Au coeur du conflit, les prix du carburant. Ils ont été multipliés par deux ces derniers jours suite à la décision du président de supprimer les subventions appliquées jusque-là aux carburants. Les manifestants veulent que l‘État reviennent sur cette décision qui pénalise des millions de Nigerians.

“Le gouvernement nous a totalement laissé tomber, mais nous, on est bien décidé à nous battre, assure Ademola, un des protestataires dans les rues de Lagos. Le président Jonathan doit dégager. Il n’est pas capable de régler nos problèmes. Dorénavant, c’est nous qui allons choisir la bonne personne pour régler tout ça.”

Les discussions entre le chef de l‘État Goodluck Jonathan et les syndicats n’ont pas abouti. Jusqu‘à présent cette grève générale n’a pas eu d’impact sur la production de pétrole, essentielle pour l‘économie du Nigeria. Mais un des deux syndicats des travailleurs du pétrole a menacé d’interrompre la production de brut.

Ce conflit intervient alors que le pays est en proie à de graves tensions entre chrétiens et musulmans, des violences inter religieuses qui ont fait près de 150 morts en quelques semaines. Plusieurs observateurs craignent que ce conflit dégénère en guerre civile.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.