DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Costa Concordia, les récits d'un cauchemar

Costa Concordia, les récits d'un cauchemar
Taille du texte Aa Aa

Certains passagers ont filmé le cauchemar du Costa Concordia. Tous racontent la panique à bord, les gens qui se disputent les gilets de sauvetage, l‘équipage mal organisé qui ne donne pas les bonnes consignes…

“Il y avait des gens vraiment paniqués, raconte un homme, il y avait cette fille qui était vraiment vraiment apeurée, elle s’accrochait aux autres personnes, alors c‘était très dangereux parce que quand on était en train de nager, on se faisait frapper au visage par ces gens.” “Le bateau a plongé si vite qu’on a eu peur qu’il nous écrase, rajoute un autre rescapé. Alors on s’est mis à nager très vite, et on l’a vu s’enfoncer.”

“On est plutôt aventureux et on est des bons nageurs, reprend-il, alors on était pas inquiet pour nous même. Mais il y avait une famille française à côté de nous avec des enfants de 10 et 12 ans et ils ont sauté et nagé comme nous.”

Le Costa Concordia, long de presque 300 mètres, transportait 4.229 personnes. La majorité a pu nager jusqu‘à la petite île de Giglio, tout près de laquelle s’est échoué le navire : “Quand nous sommes arrivés sur l‘île on s’est senti abandonné, raconte un passager italien, parce que personne du bateau ne pouvait nous aider. Ceux qui nous ont aidé toute cette nuit ce sont les habitants de Giglio.”

Le navire est incliné à 80 degrés, avec une brèche longue de 70 à 100 mètres. La crainte est que le navire ne glisse vers le large, où il pourrait couler définitivement.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.