DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le Pakistan au bord de la crise politique

Le Pakistan au bord de la crise politique
Taille du texte Aa Aa

Il a eu beau vouloir calmer le jeu, le climat n’en reste pas moins tendu entre le premier ministre pakistanais et les plus hautes instances militaires de son pays. Les rumeurs les plus folles circulent même quant à l’imminence d’un nouveau coup d‘état. En cause, les propos très critiques tenus par Yousuf Raza Gilani à l‘égard du chef d‘état major et du patron des services secrets dont il juge les méthodes anticonstitutionnelles. Inacceptable, a répliqué l’armée qui demande des explications.

“Je ne suis responsable que devant le Parlement, leur a répondu le premier ministre Yousuf Raza Gilani. Je ne rendrai pas de compte à une seule personne mais donnerai toutes les explications que le Parlement voudra me demander.”

Depuis, le premier ministre a quelque peu revu sa copie, qualifiant les forces armées de “pilier de la résistance” et de “force de la nation”. Dans un pays où le pouvoir s’appuie essentiellement sur la puissance miltiaire, se mettre l’armée à dos n‘était évidemment pas la meilleure des options.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.