DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Bras de fer au Pakistan entre la Cour suprême et le gouvernement

Bras de fer au Pakistan entre la Cour suprême et le gouvernement
Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre pakistanais Yusuf Raza Gilani a été entendu ce matin pour expliquer son refus de rouvrir d’anciennes affaires de corruption à l’encontre du président Zardari.

Des avocats ont manifesté à la sortie du tribunal pour soutenir la démarche de la Cour suprême.

L’avocat du chef du gouvernement a expliqué sa ligne de défense. Il met en avant l’immunité totale du président Zardari qui est garantie par la Constitution.

L’audience a été ajourné et une autre prévue pour le 1er février.

Si les magistrats jugent le Premier ministre Gilani coupable d’outrage, il pourrait être contraint à la démission.

La chute du gouvernement et l’organisation d‘élections anticipées risqueraient de plonger le Pakistan, allié stratégique des Etats-Unis, dans une crise profonde.

D’autant plus, qu‘à ce jour, les tensions sont fortes entre l’armée et le gouvernement, ce qui alimente les rumeurs sur l’imminence d’un putsch.