DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Maldives : le Président déchu se rebiffe

Maldives : le Président déchu se rebiffe
Taille du texte Aa Aa

Les partisans du Président démissionnaire Nasheed se mobilisent à Malé, la capitale des Maldives.

La police a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule, qui dénonce un coup d’Etat.

Premier Président élu démocratiquement en 2008, Mohamed Nasheed a expliqué comment des policiers mutins l’avaient obligé la veille à quitter le pouvoir.

“J’ai été contraint de démissionner sous la menace de fusils, a-t-il martelé. Ils m’ont dit que si je ne démissionnais pas, ils n’hésiteraient pas à s’en servir.”

Mohamed Nasheed encourt par ailleurs trois ans de prison voire l’exil pour détention d’alcool. Un crime dans cet archipel musulman sunnite en dehors des hôtels de tourisme.

Le Président déchu crie au complot et accuse son successeur, son ancien vice-président Mohamed Waheed. Ce dernier dément catégoriquement.

Le pays est plongé dans une crise politique depuis l’arrestation à la mi-janvier d’un juge accusé de favoriser l’opposition islamiste, emmenée par l’ancien dictateur.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.