Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Rami al-Sayed : Homs orphelin de son regard

Rami al-Sayed : Homs orphelin de son regard
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Rami al-Sayed était l’un de ces journalistes citoyens syriens qui ignoraient la censure d’Etat. Grâces à ses images, le monde a pu appréhender la dure réalité de la situation en Syrie.
Il a été tué mardi lors du bombardement massif du quartier de Baba Amr, un des bastions rebelles à Homs. Depuis plus d’un an, cette ville est le point central de l’insurrection contre le régime de Bachar al-Assad. Les militants des droits de l’Homme rapportent qu’il a été tué par des éclats d’obus alors que le bâtiment où il filmait était bombardé.

Al-Sayed est né en 1985 et avait une fille âgée d’un an. Il a été un des premiers à filmer et à mettre en ligne les images du chaos qui règne à Homs, des exactions perpétrées par les troupes fidèles au régime.

Une grande partie de son travail est disponible sur son compte Youtube Syriapionnier . Attention, certaines images sont d’une violence extrême. Mais elles sont, aussi, le reflet d’une ville qui vit une situation critique.

Rami al-Sayed a également filmé des scènes de vie quotidienne, de l’ambiance régnant à Homs.

Il a aussi rapporté de rares moments de détente et de joie, petites parenthèses de bonheur dans une ville déchirée par une lutte âpre et sanglante.