DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Medvedev assouplit les règles politiques mais ne gracie pas Khodorkovsky

Medvedev assouplit les règles politiques mais ne gracie pas Khodorkovsky
Taille du texte Aa Aa

Le président russe a signé une loi qui simplifie le processus d’enregistrement des nouveaux partis politiques.

Le ministère russe de la Justice a récemment lors des différentes élections refusé plusieurs fois l’inscription de nouvelles fomations. Désormais pour qu’un parti soit autorisé il ne devra justifier que de 500 membres, contre 45.000 auparavant.

Selon Dmitri Medvedev, qui soudainement semble vouloir donner des signes d’ouverture, “le développement du système politique ne peut plus être arrêté”.

Pas d’ouverture en revanche en direction de Mikhaïl Khodorkovsky, que Medvedev n’a pas l’intention de gracier ; on l’a appris auprès d’un conseiller du président ce mardi. L’ancien patron de Ioukos et opposant politique, en prison, se considère innocent et n’a jamais formulé de demande de grâce.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.