DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Pas d'enchères pour les instruments de torture collectionnés par le bourreau d'Alger

Pas d'enchères pour les instruments de torture collectionnés par le bourreau d'Alger
Taille du texte Aa Aa

Ces instruments pour briser des membres, pour enchaîner, pour torturer n’ont pas été mis aux enchères ce mardi à Paris comme prévu. La vente a été annulée après une levée de boucliers, notamment de la part d’associations francaises de défense des droits de l’homme. Ces objets avaient été collectionnés par un ancien bourreau de l’Etat français qui exécuta près de 200 condamnés en Algérie avant l’indépendance.

“Il y a peut-être un petit malentendu, c’est que cette collection n‘était pas du tout une collection sur les instruments de torture en Algérie, mais sur les peines et châtiments au Moyen-Age, à la Révolution française”, a tenté d’expliquer le
commissaire-priseur Bertrand Cornette de Saint Cyr.

La vente aux enchères a été cependant mal vue. Et ce, alors que l’Algérie célèbre cette année le 50ème anniversaire de son indépendance.

Avec Reuters