DERNIERE MINUTE

Scepticisme sur un retrait militaire en Syrie au 10 avril

Scepticisme sur un retrait militaire en Syrie au 10 avril
Taille du texte Aa Aa

Les Etats-Unis ont réagi au plan de Kofi Annan, par la voix de leur ambassadeur à l’Onu, qui rappelle que Damas n’a jamais tenu ses engagements par le passé.
Des doutes d’autant plus forts que la Syrie pose encore des conditions aux rebelles :

“Un plan ne sera pas efficace tant que tout le monde n’y sera pas engagé, a expliqué Bashar Ja’afari, l’ambassadeur syrien. Jusqu‘à présent le gouvernement syrien a dit qu’il s’engageait, et nous attendons de Monsieur Annan qu’il travaille dorénavant avec l’autre camp.”

Damas a donc accepté de retirer ses troupes du terrain le 10 avril, et de cesser les hostilités 48 heures plus tard. 65 personnes auraient encore été tuées hier.

Le chef de la Croix Rouge Internationale est à Damas pour deux jours. Son objectif, obtenir un cessez-le-feu quotidien de deux heures pour évacuer les blessés, et distribuer une aide humanitaire aux civils.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.