DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Un safari au Botswana écorne un peu plus l'image de la monarchie espagnole

Un safari au Botswana écorne un peu plus l'image de la monarchie espagnole
Taille du texte Aa Aa

Juan Carlos sous le feu des critiques.
Le roi d’Espagne est jugé irresponsable par la presse et une grande partie de ses sujets après un safari au Botswana. L’Espagne n’en aurait rien su si le monarque n’avait pas été hospitalisé et rapatrié à Madrid après une chute en Afrique.

Le pays s’indigne du coût élevé du voyage, 30.000 euros alors que Madrid subit de plein fouet la crise et que la monarchie avait appelé les dirigeants espagnols à se montrer exemplaires en matière de dépenses.

La chasse à l‘éléphant, voilà un autre sujet de polémique. Les associations de défense des animaux fustigent l’attitude du roi et lui réclame des comptes.

Une affaire qui écorne un peu plus l’image de la monarchie espagnole. Cette semaine, le petit-fils aîné du roi, 13 ans, s’est blessé accidentellement lors d’un exercice de tir, interdit au moins de 14 ans. En février dernier, c‘était au gendre de Juan Carlos de faire la une des médias après sa mise en cause dans une affaire de corruption.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.