Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le Front National toujours au coeur de la présidentielle française

Le Front National toujours au coeur de la présidentielle française
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

C’est le deuxième jour de campagne de l’entre-deux tours et les deux candidats enchaînent les déplacements. Le socialiste François Hollande est allé rencontrer des ouvriers dans le nord de la France, là où le FN a fait de très bons scores dimanche.

“J’ai compris les messages, a t-il déclaré, qui ont été portés à l’issue du premier tour. D’abord un message de refus du candidat sortant, mais aussi un message de colère et de souffrance. Je dois donc entendre et traduire ces indications qui sont données par le corps électoral”.

Un sondage OpinionWay-Fiducial pour les Echos et radio-Classique montre que pour les législatives, 64% des électeurs de Nicolas Sarkozy souhaitent une alliance avec le FN… Le candidat de l’UMP, du coup, se sent libre de mettre la barre à droite toute :
“A partir du moment où Marine Le Pen est autorisée à se présenter – et c’est normal – le vote pour elle n’est pas un vote contre la République puisqu’il s’exprime à l’intérieur de la République”.

Seule voix discordante à droite, celle de Chantal Jouanno, sénatrice UMP, qui a estimé ce mardi que la réponse n‘était pas dans la droitisation, et qu’en cas de duels FN/PS aux législatives, elle voterait socialiste.