DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Charles Taylor condamné à cinquante ans de prison

Charles Taylor condamné à cinquante ans de prison
Taille du texte Aa Aa

L’ancien président libérien Charles Taylor condamné à cinquante de prison. C’est le premier ancien chef d’Etat africain condamné par la justice internationale depuis la Seconde Guerre Mondiale. Il a été reconnu coupable d’avoir fourni des armes et des vivres aux rebelles sanguinaires du Sierra Leone en échange de diamants pendant la guerre civile dans ce pays.

Le parquet du Tribunal Spécial pour le Sierra Leone avait d’abord requis 80 ans de prison.

“De notre point de vue, l’impact d’une peine aussi longue est discutable, parce que les gens vont comprendre qu’un raisonnement erroné se cache derrière un tel jugement.” estime la défense.

Pour les parties civiles et les groupes de défense des droits de l’homme, au contraire, ce jugement a une portée considérable pour les victimes au Sierra Leone et au Libéria. Il créé aussi un précédent: “L’impact, c’est que cela montrera aux gens qui sont poursuivis et jugés que la communauté internationale prend cela au sérieux et continuera de le faire” déclarait mardi Andie Lambe, de l’ONG Global Witness.

Charles Taylor n’a pas été reconnu coupable d’avoir planifié les crimes commis par les rebelles au Sierra Leone de 1991 à 2002. Mais il était parfaitement conscient de atrocités perpétrées: enrôlement d’enfants soldats, viols et meurtre de 50 000 personnes.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.