DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Espagne : démission du premier magistrat, accusé de corruption

Espagne : démission du premier magistrat, accusé de corruption
Taille du texte Aa Aa

En Espagne, le premier magistrat du pays, Carlos Diva, a démissionné de son poste, ce jeudi, en raison de soupçons de détournement de fonds publics. Il aurait utilisé près de 30 000 euros d’argent public pour payer des voyages privés. L’homme nie les faits. Mais face au tollé suscité par cette affaire, en pleine crise économique, il n’a pas eu d’autres choix que de démissionner.

Carlos Diva avait été nommé en 2008 par le gouvernement socialiste. Ce jeudi, l’ancien ministre socialiste de l’Intérieur, Alfredo Pérez Rubalcaba, a rappelé qu’il avait tiré la sonnette d’alarme quand il avait eu connaissance de ces soupçons de corruption. “On souhaite à présent que le pouvoir judiciaire retrouve toute sa crédibité”, a-t-il ajouté.

Carlos Diva était à la fois président du Tribunal suprême et responsable du Conseil général du pouvoir judiciaire (CGPJ), l’organe de supervision de toute la magistrature. Aucune poursuite judiciaire n’a été engagée contre lui puisqu‘à l‘époque des faits, le magistrat n‘était pas tenu légalement de justifier ses frais.