DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les mineurs sudafricains commencent à être libérés

Les mineurs sudafricains commencent à être libérés
Taille du texte Aa Aa

En Afrique du Sud, les 270 mineurs accusés du meurtre de leurs 34 collègues commencent à être libérés. Dimanche, le parquet a fait machine arrière en suspendant l’inculpation qui pesait sur eux.

Ces hommes étaient en prison depuis le 16 août, et 200 d’entre eux ont déposé des plaintes pour mauvais traitement pendant leur détention. Ils avaient été inculpés pour meurtre jeudi dernier, parce qu’ils avaient été arrêtés sur le lieu d’une fusillade impliquant la police. C’est ce que prévoit une loi datant de l’apartheid et toujours en vigeur.

Cette décision a profondément choqué l’opinion publique, d’autant qu’aucun policier n’a été inquiété. Des témoins et des journalistes présents sur place le 16 août ont pourtant raconté qu’ils ont pourchassé et tué de sang froid la plupart des victimes. Les mineurs étaient eux armés de lances et de machettes. Une commission d’enquête spéciale a été créée.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.