DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les néonazis grecs s'en prennent aux vendeurs immigrés ambulants

Les néonazis grecs s'en prennent aux vendeurs immigrés ambulants
Taille du texte Aa Aa

Les drapeaux grecs en évidence, des militants d’extrême-droite on effectué une opération “commando” au marché de Rafina, une station balnéaire située près d’Athènes. Leur objectif étaient de vérifier si les vendeurs à la peau noire ou basanée possédaient bien une patente officielle. Dans le cas contraire, les étals étaient aussitôt détruits sans ménagement. La police a aussitôt ouvert une enquête pour “usurpation d’autorité” et “atteintes à la propriété”.

Parmi la trentaine de militants présents figuraient deux membres du Parlement. L’un deux a d’ailleurs déclaré “être venu écouter les problèmes rencontrés par les petits vendeurs, les bons vendeurs. On a appris que des immigrants illégaux vendaient leurs produits sans patente. On l’a signalé à la police et on a fait ce qu’Aube Dorée devait faire.”

A la surprise générale, le parti ultranationaliste de Nikos Mihaloliakos avait obtenu 7% des voix aux dernières élections. L’un de ses membres, député au Parlement, a rappelé que des opérations similaires seraient menées si celles-ci sont jugées nécessaires.