DERNIERE MINUTE

Mario Monti : stop ou encore ?

Mario Monti : stop ou encore ?
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le chef du gouvernement italien Mario Monti n’exclut pas de rester en poste en cas de victoire de son camp aux législatives du printemps prochain.

Jusqu‘à maintenant, celui qu’on présente comme un technocrate, avait toujours exclu de postuler à un deuxième mandat.

Pour l’ancien président du Conseil Silvio Berlusconi, dont le retour en politique est frequemment évoqué par son entourage, Mario Monti est le candidat idéal du centre-droit.

“C’est évident”, a-t-il confié au Huffington Post. “Mais pour être candidat, il faut d’abord présenter sa candidature. Attendons et on verra”.

Mario Monti se présente volontiers comme un économiste. Pas comme un homme politique. Il a pris les rênes du gouvernement italien en novembre 2011 en formant un exécutif de technocrates.
En pleine crise de la zone euro, Silvio Berlusconi avait été contraint de démissionner.

Au bout du compte, le technocrate Monti a peut-être pris goût au pouvoir.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.