DERNIERE MINUTE

Les violences meurtrières à Bani Walid provoquent un exode

Les violences meurtrières à Bani Walid provoquent un exode
Taille du texte Aa Aa

Fuir à tout prix les combats de Bani Walid, voilà ce qu’ils veulent tous.

Des centaines de véhicules les uns derrière les autres pour sortir de l’enfer. Durant le weekend, des dizaines de personnes ont été tuées lors d’affrontements entre les forces pro-gouvernementales et des groupes armés dans la ville.

Ces combats ont coïncidé avec le premier anniversaire de la mort de Moummar Kadhafi dont Bani Walid est l’un des derniers bastions. Son plus jeune fils Khamis aurait été capturé et tué mais rien n’a été confirmé officiellement.

“Hier, des gens sont morts, nos maisons ont été détruites, l‘électricité a été coupé dans pratiquement toute la ville, la situation est chaotique. Regardez toutes ces familles qui fuient, c’est la preuve que Bani Walid est devenue dangereuse”, explique cet homme qui fuit lui aussi avec sa famille.

Bani Walid a été bombardée par des miliciens affiliés à l’armée gouvernementale et venus majoritairement de Misrata, la ville voisine.

Environ 500 personnes ont manifesté hier à Tripoli pour exiger la fin des violences. Le nouveau pouvoir libyen est parvenu à organiser des élections mais il peine à imposer son autorité sur l’ensemble du territoire qui regorge d’armes et de munitions.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.