DERNIERE MINUTE

Séoul empêche les largages de tracts vers la Corée du Nord

Séoul empêche les largages de tracts vers la Corée du Nord
Taille du texte Aa Aa

Pas question pour la Corée du Sud de laisser des militants larguer des tracts politiques vers le voisin nord-coréen ce lundi. Elle prend au sérieux les menaces de Pyongyang de lancer sans préavis une frappe militaire “impitoyable”.

Pour l’un des organisateurs de la manifestation, Park Sang-Hak, Séoul courbe l‘échine. “Notre but est d’envoyer des lettres contenant la vérité et des faits à nos 20 millions de frères nord-coréens. Alors pourquoi le président sud-coréen Lee Myung-bak soutient-il Kim Jong-Un et nous bloque-t-il?”
Le ministère de la Défense a demandé aux militants anti-Pyongyang de coopérer et de faire preuve de retenue.

Séoul craint une agressivité accrue de la part de Pyongyang à l’approche des élections présidentielles sud-coréennes prévues en décembre.
Interrompus pendant onze ans, les largages de tracts politiques ont repris à la fin de l’année 2010.

Pyongyang a proféré a plusieurs reprises des menaces, mais vendredi, elles étaient plus agressives et précises.

Avec AFP et Reuters

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.