DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Russie : les zones d'ombre demeurent dix ans après la prise d'otages de Doubrovka

Russie : les zones d'ombre demeurent dix ans après la prise d'otages de Doubrovka
Taille du texte Aa Aa

La Russie commémore mercredi le dixième anniversaire de la prise d’otages du théâtre de la Doubrovka à Moscou par une quarantaine de terroristes tchétchènes. L’assaut, lancé trois jours plus tard, s‘était soldé par la mort des terroristes mais aussi de quelques 129 otages. La plupart avaient succombé à un gaz soporifique, insufflé dans la salle par les forces spéciales russes. “C‘était la seule manière de sauver des gens», se défend un vétéran, qui avait participé à l’opération.

Dix ans après la tragédie, les familles des victimes se battent toujours pour connaître la vérité sur l’assaut. Les forces spéciales ont-elles fait preuve de négligence? Quel est la nature exacte du gaz qu’elles ont utilisé? Les autorités russes ont toujours refusé de répondre à cette question.

Une messe en hommage aux victimes aura lieu vendredi.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.