DERNIERE MINUTE

Les autorités françaises et ArcelorMittal durcissent leur bras de fer

Les autorités françaises et ArcelorMittal durcissent leur bras de fer
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les autorités françaises et le groupe ArcelorMittal ont durci leurs positions : d’un côté Paris affirme qu’il est prêt à nationaliser la totalité du site de Florange dans l’est de la France en mobilisant certaines participations de l’Etat. De l’autre, Lakshmi Mittal le patron du groupe sidérurgique, qui refuse toujours d’inclure dans l’opération de cession qu’il prépare pour Florange, la partie la plus rentable du site.
“La priorité du gouvernement français c’est les 630 salariés de Florange” avait réaffirmé mercredi François Hollande le président français à son interlocuteur Lakshmi Mittal. Les salariés d’Arcelor Mittal ont manifesté mercredi à Paris.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.