DERNIERE MINUTE

Compromis budgétaire: avis partagés dans les rues de New York

Compromis budgétaire: avis partagés dans les rues de New York
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le président américain retourne pour quelques jours en vacances, après le vote in extremis d’une loi qui évite le “mur budgétaire”. Le dispositif adopté par le Congrès prévoit une hausse des impôts pour les ménages les plus riches. Il n’y aura donc pas de cure d’austérité, du moins pas dans l’immédiat. Pour Barack Obama, c’est une victoire, l’accomplissement d’une promesse de campagne durant la dernière présidentielle.

Les investisseurs sont soulagés par cet accord, qui éloigne le spectre de la récession. Et cela s’est ressenti sur les places boursières ce mercedi.

Dans les rues de New York, les avis sont partagés. “Je pense qu’il fallait le faire, dit Victor, employé. Face aux problèmes économiques, on ne peut pas rester les bras croisés. Pour les plus pauvres, la situation est vraiment difficile. Et ça, ce n’est pas juste”. “C’est toujours la classe ouvrière qui trinque, jamais les riches, affirme Geraldo, qui travaille près de Wall Street. Les changements, moi, je n’y crois pas !”

Ce compromis ne règle pas la question de la réduction de la dette. Le sujet fera l’objet de nouvelles tractations au Congrès dans les prochaines semaines.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.