Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Un centre européen pour traquer les cybercriminels

Un centre européen pour traquer les cybercriminels
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L’Europe a désormais son centre de lutte contre la cybercriminalité. Basé dans les locaux d’Europol à la Haye, il vient tout juste d‘être constitué et sera inauguré ce vendredi. Nom de code : EC3.
Ce qu’on attend de lui : qu’il traque les fraudes en ligne, les usurpations d’identité et les menaces d’attaques informatiques.

“ L’Union européenne est le premier marché pour les transactions par carte bancaire “ , explique Grzegorz Mazurkiewicz, un spécialiste du centre “ Et on estime que les groupes criminels organisés tirent 1,5 milliards d’euros par an de ces fraudes aux cartes. “

Pour détourner votre code secret, les cybercriminels ont recours à toute une panoplie d’appareils. Un marché en pleine expansion. Pour aider à sécuriser au mieux les transactions, le centre européen servira de base de données et de plate-forme de mise en contact des enquêteurs.

“ Nous serons capables de livrer une vue d’ensemble sur cette criminalité aux Etats-membres, nous fournirons un soutien opérationnel et nous les aiderons à renforcer leurs capacités et à sensibiliser le public “ , assure Troels Oerting,^à la tête de l’EC3.

Car personne n’est à l’abri, surtout depuis que les réseaux sociaux sont eux aussi devenus des cibles. Jusqu‘à 600.000 comptes Facebook sont bloqués quotidiennement suite à des tentatives de piratage.