Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Mali : du renfort logistique, mais la France toujours seule

Mali : du renfort logistique, mais la France toujours seule
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Deux avions de transport et deux hélicoptères d‘évacuation… Tout comme le Danemark, l’Allemagne et le Royaume-Uni, la Belgique annonce à son tour un soutien logistique à la France, mais Bruxelles ne s’engagera pas plus que les autres dans les combats au Mali.

“ On veut travailler ensemble, non seulement derrière la France mais surtout dans l’opération internationale qui doit prendre le relais, et j’espère que cette opération prendra le relais le plus tôt possible “ , a déclaré le ministre belge des Affaires étrangère Didier Reynders.

Quant à la chef de la diplomatie européenne, elle s’en tient à la mission de formation de l’armée malienne prévue avant l’intervention française et promet d’aller plus vite :

“ Nous devons accélérer le processus. Nous voulons déployer cette mission plus rapidement que ce qui était prévu. Les circonstances ont changé “, a expliqué Catherine Ashton devant le Parlement européen à Strasbourg.

Mais pour certains des eurodéputés à qui s’adressait Catherine Ashton, les limites de l’action européenne sont criantes.

“ Madame Ashton, vous avez dit : nous, nous sommes concernés. Tout le monde dit nous. Mais il n’y a que des soldats français là-bas. On dit aux Français : on vous donne les infirmières et allez vous faire tuer au Mali “ , a lancé le vert Daniel Cohn-Bendit.

Un débat qui pourrait bien ressurgir jeudi, lorsque le ministre français des Affaires étrangères retrouvera ses homologues européens à Bruxelles.