Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Pakistan : La justice ordonne l'arrestation du Premier ministre

Pakistan : La justice ordonne l'arrestation du Premier ministre
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le chef du gouvernement pakistanais n’est pourtant pas le seul à être soupçonné de corruption. Une pratique courante au sein du Parlement. Inacceptable pour les 25 000 personnes rassemblées depuis lundi soir à Islamabad à la demande de Tahir ul-Qadri. Ce dignitaire religieux pakistano-canadien réclame une révolution pacifique semblable à celle qu‘à connu l’Egypte et exige la dissolution du Parlement.

Ce nouveau rebondissement soulève néanmoins des questions à l‘étranger sur les législatives anticipées prévues en mars. Les détracteurs de Tahir ul-Qadri pensent que le religieux est à la botte de la puissante armée du pays et qu’il a pour objectif de faire dérailler le processus électoral.

Pourtant, malgré de brefs affrontements ce matin avec les forces de l’ordre, les manifestants comptent bien rester mobilisés aussi longtemps que nécessaire.