Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Espagne : un scandale de corruption éclabousse le gouvernement

Espagne : un scandale de corruption éclabousse le gouvernement
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le scandale de la caisse noire du Parti populaire, au pouvoir en Espagne, éclabousse le chef du gouvernement et les cadres de la droite.

Les comptes secrets du PP publiés ce jeudi par le quotifien El Pais montrent notamment que pendant 11 ans, Mariano Rajoy aurait reçu un complément de salaire de 25.200 euros annuels, financé par des dons d’entreprises.

C’est la secrétaire générale du PP, Maria Dolores de Cospedal, elle aussi mise en cause, qui a réagi en son nom.

“Notre parti réfute catégoriquement le contenu des soi-disant documents qui ont été publiés, a-t-elle déclaré. Nous en réfutons catégoriquement tous les termes. J’en ai bien évidemment parlé avec le Premier ministre ce matin et je dois dire qu’il est très serein.”

Le silence de Mariano Rajoy a fait sortir l’opposition socialiste de ses gonds.

“Je veux obtenir des explications directes du Premier ministre, a martelé le leader du PSOE, Alfredo Perez Rubalcaba. Parce que cette information l’affecte directement. Je veux qu’il vienne répondre à deux questions simples : a-t-il touché ces compléments de salaire, oui ou non ? Et aussi, s’il les a perçus, comment les a-t-il gagnés ? Etait-ce de l’argent sale? Quelle crédibilité a cette femme ? Elle a essayé de bloquer cette même enquête pendant trois ans !”

Au coeur de ce scandale de corruption : Luis Barcenas, ex-trésorier du PP, soupçonné d’avoir constitué une caisse noire de 22 millions d’euros en Suisse. Le compte aurait été alimenté par des commissions versées par des sociétés du BTP contre l’attribution de marchés publics ou de contrats privés pour le PP.