DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Sport et publicité, les amants du Super Bowl

Sport et publicité, les amants du Super Bowl
Taille du texte Aa Aa

Sept ans et demi après l’ouragan Katrina, le Superdome de la Nouvelle-Orléans va accueillir dimanche soir le quarante-septième Super Bowl. Les San Francisco 49ers vont y affronter les Baltimore Ravens lors de la grande finale du championnat de football américain. Un évènement suivi par plus de 100 millions de téléspectateurs aux Etats-Unis. Du coup, le prix des écrans de publicité explose: il faut débourser 4 millions de dollars, soit près de 3 millions d’euros, pour un spot de 30 secondes. Ann Mukherjee est la vice-présidente d’une grande firme américaine.

Ann Mukherjee : “C’est le Saint Graal de la publicité. Quand vous arrivez à ce niveau et que tout le monde regarde, c’est presque un sport en soi, la publicité. Et quand vous en sortez vainqueur, vous êtes tout simplement aussi grands que l‘équipe qui a gagné le Superbowl, c’est énorme”.

Enorme, comme les efforts déployés par les annonceurs pour attirer l’attention de téléspectateurs qui sont avant tout des consommateurs Et désormais, le succès d’une campagne de publicité se mesure à l’aune de ses retombées sur les réseaux sociaux. Peter Shankman est consultant en marketing.

Peter Shankman : “Vous savez immédiatement si votre publicité a du succès en fonction du nombre de tweets. Twitter est un avantage pour les annonceurs dans le sens où ils peuvent voir en temps réel si leur publicité fonctionne, et ce que les gens en disent. Il suffit de regarder la liste des sujets les plus mentionnés sur la page d’accueil de Twitter pour savoir si ça marche ou pas.”

Pour cela, pas de recette immuable mais quelques ingrédients biens connus: une pincée d’originalité, un soupçon de charme et une bonne dose d’humour.