Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Chypre, au bord de la faillite, élit son président

Chypre, au bord de la faillite, élit son président
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

L’heureux élu aura la lourde tâche de négocier un plan de sauvetage européen. Arrivé en tête du premier tour avec plus de 45% des voix, le candidat de droite Nicos Anastasiades est donné favori.

Face à lui, Stavros Malas, un indépendant soutenu par le parti communiste au pouvoir, ayant obtenu un peu moins de 27% des voix au premier tour. Il se dit opposé a une austérité renforcée et aux privatisations réclaméées par la troïka.

Chypre, au bord de la faillite, négocie en effet depuis juin avec l’UE, la Banque Centrale Européenne et le FMI un plan de sauvetage évalué à 17 milliards d’euros, un montant qui correspond à son Produit Intérieur Brut annuel.

Nicos Anastasiades, le favori, a affirmé lors d’un débat vendredi soir avoir contacté des gouvernements étrangers. Il aurait sollicité de leur part un prêt à court terme afin d‘éviter la faillite.