DERNIERE MINUTE

La Russie ne veut pas du plan de sauvetage chypriote

La Russie ne veut pas du plan de sauvetage chypriote
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les Russes désapprouvent le plan de sauvetage chypriote. La raison est simple: la taxe sur les dépôts bancaires pourrait coûter des milliards d’euros aux fortunes russes placées sur l‘île. Pour Vladimir Poutine, cette décision, si elle est votée, serait “injuste, non profesionelle et dangereuse.” De son côté, le premier ministre Dmitry Medvedev n’est pas moins virulent: “Pour le dire de façon directe, cela ressemble à une confiscation de l’argent d’autrui. Je ne sais pas qui est à l’origine de cette idée, mais ça ressamble à ça.Malheureusement, la période soviétique nous a familiarisé avec ce genre de pratiques.”

Les sociétés russes auraient placé près de 20 milliards de dollars dans l‘île, alors que les établissements chypriotes détiendraient des avoirs de banques russes à hauteur de 12 milliards de dollars selon l’agence Moody’s. Du côté des petits épargants russes, c’est aussi l’inquiétude qui prévaut. “Quand j’ai entendu parler de ce plan, je me suis tout de suite dit ‘Oh mon Dieu, j’ai de l’argent là-bas’. Et ça m’a fait peur, très peur”, dit une cliente russe d’une banque chypriote.

Et signe de ce rejet, la bourse de Moscou perdait plus de 2 points en fin de séance ce lundi. En 2012, la BCE estimait que les transferts de fonds illegaux entre la Russie et Chypre s‘élevaient à 35 milliards de dollars.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.