DERNIERE MINUTE

La presse chypriote accuse "ceux qui savaient"

La presse chypriote accuse "ceux qui savaient"
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

“Certains savaient avant”, c’est sous ce titre que le journal Phileleftheros évoque le scandale qui secoue Chypre. Certains
connaissaient les projets de taxation des dépôts bancaires. Et ils auraient fait des virements, à temps. 4,5 milliards d’euros envolés à l‘étranger, la semaine dernière.
Nous avons joint Marinos Sizopoulos, du parti d’opposition Edek.

“Des enquêtes doivent être menées et des noms doivent être publiés, ceux de tous ces hommes d’affaires, politiciens, proches des politiciens, qui les jours derniers ont fait des retraits importants et peut-être transféré l’argent à l‘étranger.
Le président Anastasiades a promis que si le parlement le réclame, il demandera une liste de noms, pas seulement pour les virements de la semaine dernière mais ceux des deux derniers mois.”

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.