DERNIERE MINUTE

Tension croissante à la frontière entre les deux Corées

Tension croissante à la frontière entre les deux Corées
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Des camions sud-coréens chargés de ravitailler le site industriel de Kaesong, à cinq kilomètres au nord de la frontière ont été contraints de rebrousser chemin. Pour la quatrième journée consécutive, Pyongyang interdit l’entrée du complexe aux Sud-Coréens. Cette usine est le dernier vestige de la coopération entre les deux pays.

Ce salarié sud-coréen de 67 ans raconte que “ la cantine de l’usine ne sert plus de repas parce qu’il n’y a plus assez de nourriture. Nous avons partagé ce que nous avions gardé de côté. Nous pouvons sûrement encore tenir deux ou trois jours mais guère plus.”

Pyongyang a averti qu’elle ne pourrait pas garantir la sécurité des représentations diplomatiques à compter de mercredi. Des menaces qui ne font pas fuir les touristes dans la tour située à la frontière, côté sud.

“ Les gens viennent mais je suis vraiment anxieuse, on ne sait absolument pas ce qui peut se passer, dit une Sud-Coréenne. Je suis très inquiète et mes enfants aussi.”

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un mène en parallèle une offensive par l’image. Il est apparu une nouvelle fois à la télévision d’Etat, vendedi, supervisant des exercices militaires et passant les troupes en revue.

1.16

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.