DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Revoter ou non en Italie ? La question divise le parti démocrate

Revoter ou non en Italie ? La question divise le parti démocrate
Taille du texte Aa Aa

En Italie, le maire de Florence, Matteo Renzi, s’impatiente face à l’impasse politique. Un mois et demi après les législatives, le pays n’a toujours pas de gouvernement. A 38 ans, Renzi se sent pousser des ailes. Il se verrait bien prendre la tête du parti démocrate, en remplacement de Pier Luigi Bersani. Ce mercredi, il s’est prononcé en faveur d’un nouveau scrutin. “Moi, je suis de ceux qui espèrent de nouvelles élections le plus vite possible, a-t-il lancé. Chaque jour qui passe est une journée de perdue pour l’Italie”.

De nouvelles élections ? Pier Luigi Bersani, actuel chef du parti démocrate, veut croire que cela ne sera pas nécessaire. “Nous allons mettre en place un gouvernement. Pour nous, un gouvernement juste est un gouvernement qui apportera du changement et qui introduira les réformes nécessaires dans nos institutions”.

On devrait connaître ce vendredi les propositions des sages, ces personnalités nommées par le président pour aider à résoudre la crise. Parmi les réformes envisagées, il y a une modification de la loi électorale, à l’origine des blocages actuels.