Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Venezuela : l'opposition renonce à sa grande manifestation

Venezuela : l'opposition renonce à sa grande manifestation
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Sept morts à cause des violences post-électorales, c’est déjà trop.
Le chef de l’opposition, au Venezuela, a préféré renoncer à la grande manifestation qu’il prévoyait d’organiser ce mercredi à Caracas. Mais l’ambiance reste électrique. Le refus de procéder à un nouveau décompte des voix n’a rien fait pour arranger les choses.

“Nous dénonçons un plan orchestré, a accusé le tout nouveau président vénézuélien Nicolas Maduro. C’est un coup d’Etat annoncé. Si l’opposition veut me renverser, qu’elle vienne me chercher. Je suis là avec un peuple et une armée”. Nicolas Maduro a terminé son discours en traitant son rival de “petit bourgeois”. Henrique Capriles est l’auteur du meilleur score jamais réalisé par un candidat conservateur au Venezuela. “Le gouvernement ne veut pas recompter les votes, a déclaré le dirigeant de l’opposition. Ce qu’il veut, c’est la violence, c’est une grande confrontation. Le gouvernement veut que le Venezuela soit vu à l‘étranger comme un pays en conflit, pour ne pas être obligé de recompter les bulletins”. L’opposition affirme que c’est, en fait, son candidat qui a remporté l‘élection présidentielle avec plus de 300.000 voix d’avance. On risque de ne jamais savoir qui a raison.