DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Portugal : coup de déprime, après l'annonce d'une nouvelle cure d'austérité

Vous lisez:

Portugal : coup de déprime, après l'annonce d'une nouvelle cure d'austérité

Portugal : coup de déprime, après l'annonce d'une nouvelle cure d'austérité
Taille du texte Aa Aa

La presse portugaise n’est pas tendre avec le Premier ministre, au lendemain de son annonce d’un nouveau plan d’austérité. La population, elle, est plutôt désabusée, alors que le pays est entré dans sa troisième année de récession. Le plan prévoit notamment de repousser l‘âge de la retraite à 66 ans. “Quand nous atteindrons l‘âge de la retraite, il n’y aura plus d’argent pour payer cette retraite, réagit une marchande de fruits et légumes. Nous payons nos cotisations, mais si ce n‘était que de moi, je ne paierai pas car je sais qu‘à partir de maintenant, il ne pourra plus y avoir de retraite”.

Le nouveau projet gouvernemental de rigueur vise à faire 4,8 milliards d’euros d‘économies d’ici à 2015. “Je pense qu’il est nécessaire d‘économiser mais le gouvernement devrait poursuivre ceux qui ont volé l’Etat dans le passé. Il sait qui ils sont, estime une Portugaise. Ceux qui ont volé ne vont pas être affectés par ces mesures d’austérité, mais les défavorisés et la classe moyenne, si !” Le centre-droit au pouvoir se dit obligé de réduire le déficit budgétaire pour éviter le pire. “Notre plan requiert à lui seul un large consensus politique et social, a prévenu le Premier ministre portugais Pedro Passos Coelho. La valeur de ce consensus est d’autant plus importante que c’est notre participation à l’euro qui est en jeu”,
Les mesures d’austérité vont être débattues au Parlement. Les socialistes ne manqueront pas de s’y opposer fermement, mais le centre-droit dispose d’une majorité confortable et pourrait faire passer ces mesures en force.