DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Total se plie aux exigences du gendarme de Wall Street

Total se plie aux exigences du gendarme de Wall Street
Taille du texte Aa Aa

Total accepte de payer plus de 300 millions d’euros, afin de mettre un terme aux poursuites engagées à son encontre par l’autorité des marchés financiers américains. Cette dernière accuse le groupe pétrolier français d’avoir versé des pots de vin pour remporter des contrats en Iran, puis d’avoir tiré de gros bénéfices de l’opération.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.