Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Maroc : un ministre fait condamner un journaliste pour diffamation

Maroc : un ministre fait condamner un journaliste pour diffamation
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La justice marocaine a condamné lundi un journaliste à deux mois de prison avec sursis pour diffamation. Il avait rapporté l’organisation par un ministre marocain d’un “somptueux” dîner privé lors d’un déplacement à l‘étranger.

Au bout de cinq mois de procès, le tribunal d’Aïn Sebaâ, près de Casablanca, a condamné Youssef Jajili, directeur de la publication de l’hebdomadaire Al-An, a une amende de 4500 euros.

L’avocat du mis en cause a immédiatement annoncé qu’il ferait appel de cette décision, jugeant cette condamnation “injustifiée” et regrettant que la Cour n’ait pas pris en considération ses requêtes. Me Brahim Rachidi a indiqué qu’il contenuerait à “militer pour la liberté d’expression”.

Le jugement a également été dénoncé par l’ONG Reporters Sans Frontières qui a dénoncé une peine “privative de liberté”. L’organisation a dénoncé des “promesses de réformes (qui) tardent à se concrétiser,” deux ans aprés l’adoption d’une nouvelle constitution.

Le ministre de l’Industrie et du Commerce Abdelkader Amara avait porté plainte l’année dernière à la suite de la publication d’un article par Al-An qui affirmait qu’un dîner “fastueux” avec champagne avait été organisé par le ministre en marge d’un déplacement officiel au Burkina Faso. Ces “allégations”, pour le ministre, équivalait à un acte visant à “attenter à son honneur et sa dignité”.

Au cours du procès, le journaliste a maintenu ses affirmations mais a refusé de mettre en danger ses sources.

(avec AFP)