Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Après Washington, Londres accusé d'espionnage

Après Washington, Londres accusé d'espionnage
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Après Washington, Londres est soupçonné d’avoir espionné ses citoyens. Le Royaume-Uni a la capacité de puiser directement dans les câbles de fibre optique toutes les données dont il a besoin.

Le Quartier général des communications du gouvernement britannique (GCHQ) a développé le programme Tempora il a 18 mois. Il employait l’année dernière 300 personnes pour traiter ces données, partagées avec les États-Unis. La NSA lui rendait la pareille.

L’ex-consultant américain Edward Snowden a révélé ces nouvelles informations au quotidien britannique The Guardian. Réfugié à Hong Kong, le jeune homme de 30 ans a le soutien du grand public.

Washington a inculpé Edward Snowden d’espionnage et demande son extradition, mais Pékin peut mettre son veto.