DERNIERE MINUTE

Pas de libération anticipée pour une Pussy Riot

Pas de libération anticipée pour une Pussy Riot
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

En Russie, Nadejda Tolokonnikova, membre des Pussy Riot, reste en prison. La justice a rejeté en appel ce vendredi la demande de libération anticipée de la jeune femme. Comme les autres membres du groupe, elle purge une peine de deux ans de prison pour “hooliganisme” et “incitation à la haine religieuse”.
Mercredi dernier, Maria Alekhina, autre Pussy Riot, s‘était également vue refuser une libération conditionnelle.
En février 2012, les trois membres du groupe Pussy Riot avait chanté dans une église de Moscou, une “prière punk” contre Vladimir Poutine.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.