DERNIERE MINUTE

Brésil : nouvelles protestations à travers le pays

Brésil : nouvelles protestations à travers le pays
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Comme s’ils refusaient d‘éteindre la mèche d’une grogne sociale qui a paralysé le géant latino-américain en juin, des centaines de brésiliens ont battu le pavé, hier, à Rio de Janiero, Sao Paulo, Porto Alegre ou Bela Horizonte.

Bloquant les transports publics, ils ont dénoncé en particulier la corruption des gouvernants.

A Rio de Janeiro, partisans du groupe anarchiste Black Block ou simple citoyens ont protesté contre la mauvaise gestion des élites politiques locales.

“Je suis contre Cabral, le gouverneur de l’Etat de Rio de Janeiro, clame une manifestante, contre les sommes faramineuses dépensées par les politiciens, ceux du gouvernment fédéral, et ceux qui n’augmentent pas les salaires des travailleurs.”

A Sao Paulo, la protestation a pris un tour plus violent.
Les manifestants ont saccagé une grande agence bancaire, ils s’en sont également pris à la télévision nationale Globo TV.
En juin, cette colère contre le sytème économique et politique avait mobilisé un million de brésiliens et lourdement affecté la popularité de la présidente Dilma Roussef.

A un an de la présidentielle , ces manifestants entendent maintenir la pression sur le gouvernement.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.