DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Solidarité en prison entre les membres du collectif Pussy Riot

Vous lisez:

Solidarité en prison entre les membres du collectif Pussy Riot

Solidarité en prison entre les membres du collectif Pussy Riot
Taille du texte Aa Aa

Alors que l’une d’entre elles, Nadia Tolokonnikova, a repris sa grève de la faim, son amie Maria Alekhina a décidé par solidarité de retirer sa demande d’aménagement de peine.

Les deux femmes sont en prison jusqu’en mars 2014 pour leur performance anti-Vladimir Poutine dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou.

Maria Alekhina :
“Je n’ai pas le droit moral de demander un aménagement de peine alors que mon amie et co-détenue Nadia Tolokonnikova n’a pas cette opportunité car elle se trouve soit à l’hôpital soit dans ce camp au sujet duquel on entend des choses terribles”.

Nadezha Tolokonnikova se trouve en effet dans le camp de travail IK-14, dont le directeur l’aurait menacée de mort. La détenue, mère d’une petite fille, a de nouveau cessé de s’alimenter, pour protester contre des conditions de détention qu’elle a décrit comme de l’“esclavage”.