DERNIERE MINUTE

Erasmus : "l'auberge espagnole" en danger

Erasmus : "l'auberge espagnole" en danger
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Erasmus, la belle et grande idée européenne, sera-t-elle bientôt un lointain souvenir pour les Espagnols ? Les étudiants sont inquiets. Crise oblige, Madrid va couper son aide de 40 euros mensuels qui permettait de se former à l‘étranger. Mais face aux protestations, le gouvernement a repoussé à la rentrée universitaire prochaine l’application de cette décision.

“Cela a suscité une grande incertitude parmi les étudiants qui profitent en ce moment de ce programme Erasmus et qui ont une attente, reconnaît Alfonso Alonso, porte-parole du Parti Populaire, et je crois que nous devons être à l‘écoute et sensibles à cette incertitude.”

La bourse Erasmus est financée par trois canaux différents : l’Europe, l’Etat et parfois les autorités locales. Compter sur la seule aide de l’UE rend l’aventure plus difficile. Mais le gouvernement justifie sa décision : “Les étudiants doivent comprendre qu’ils vont perdre 40 euros par mois, explique Montserrat Gomendio, secrétaire d’Etat à l’Education, mais en échange de ce sacrifice, nous allons financer les étudiants des familles les plus pauvres entre 250 et 300 euros”.

La contribution espagnole au programme Erasmus a plongé de 63 millions à 13 millions. C’est peut-être la dernière année que nous voyons des jeunes Espagnols étudier dans nos pays…

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.