DERNIERE MINUTE

Travailleurs détachés : un accord et pas à minima

Travailleurs détachés : un accord et pas à minima
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

A cinq mois des élections européennes, c’est un message fort envoyé à ceux qui donnent l’Europe sociale pour moribonde. La France, soutenue notamment par l’Allemagne et la Belgique, a obtenu un vrai renforcement de la directive sur les travailleurs détachés par un pays européen vers un autre. Dans des secteurs comme le bâtiment, les fraudes au détachement sont devenues endémiques. Deux mesures phare ont donc été imposées. Tout d’abord, chaque pays européen pourra réclamer autant de documents qu’il le souhaite aux prestataires pour vérifier le respect du droit du travail. Et toute la chaîne des sous-traitants pourra être remontée pour sanctionner les abus à tous les niveaux, y compris celui du donneur d’ordre.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.