Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Mali : attentat-suicide à Kidal

Mali : attentat-suicide à Kidal
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Un kamikaze à bord d’un véhicule bourré d’explositfs a foncé sur la banque malienne de solidarité, la BMS, gardée par des militaires à Kidal. Deux soldats de la force de l’ONU, la Minusma, deux Sénégalais, ont perdu la vie. Des militaires maliens ont été blessés. La BMS était la seule banque en activité à Kidal.
Cette ville, située au nord du Mali, est le fief des rebelles Touareg du MNLA, le Mouvement national de libération de l’Azawad.
L’attentat-suicide survient la veille du second tour des élections législatives. Un scrutin qui doit être sécurisé par les soldats français, maliens et par ceux de la Minusma. Un scrutin qui n’aura pas lieu à Kidal,car les quatre députés de la région ont été élus au premier tour.
Coïncidence ou pas, l’attentat s’est produit au moment où l’armée française, qui intervient au Mali depuis presque un an pour traquer les groupes islamistes armés, mène depuis plusieurs jours une grande opération anti-jihadistes au nord de Tombouctou dans le nord-ouest du pays.

Avec AFP et Reuters