Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Soudan du Sud : l'armée prête pour une offensive contre les rebelles, les réfugiés affluent

Soudan du Sud : l'armée prête pour une offensive contre les rebelles, les réfugiés affluent
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les humanitaires sont débordés au sud-Soudan, où les morts se comptent par centaines depuis une semaine.

Le pays a basculé dans la violence après que le président Salva Kiir a accusé l’ex vice-président Riek Machar, limogé cet été, de coup d’Etat.

Les civils tentent d‘échapper aux combats, ils seraient environ 20 000 à chercher refuge dans les divers sites de l’ONU à Juba, la capitale.

“Ce dont on a le plus besoin aujourd’hui, estime Toby Lanzer, un des représentants de la mission des Nations-unies au Soudan du Sud, c’est que les responsables de cette situation reprennent le contrôle, car il y a beaucoup de pillages, il y a des tirs, des cadavres, et on voit des jeunes totalement incontrôlables, lourdement armés.”

L’armée sud-soudanaise se dit prête pour une offensive majeure contre les forces rebelles.
Le cap est mis sur Bor, une ville prise par les rebelles, à 200 kilomètres au nord de Juba. Les forces de Riek Machar ont également pris le contrôle de Bentiu, capitale de l’Etat d’Unité, qui concentre la production pétrolière du Sud-Soudan.

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Kenya et l’Ouganda s’organisent pour rapatrier leurs ressortissants.