DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Libération du premier activiste de Greenpeace

Libération du premier activiste de Greenpeace
Taille du texte Aa Aa

Moins d’une semaine après la grâce accordée à l’opposant Russe Mikael Khodorkovski et aux membres du groupe Pussy Riot, la justice russe informe qu’elle renonce aux poursuites engagées contre Anthony Perret, ressortissant britannique, membre de l’organisation Greenpeace. Il devrait être le premier d’une liste qui compte 30 activistes de la même organisation, dont seulement 4 russes. Inculpé de hooliganisme, chacun des membres risquaient jusqu‘à 7 ans de prisons.

Le bateau des activistes avait été arraisonné par les gardes côtes russes en mer arctique, au mois de septembre, au cours de la tentative d’abordage d’une palteforme de la compagnie de forage gazière Gazprom . L’objectif de Greenpeace était de dénoncer les risques de l’exploitation des hydrocarbures dans cette zone aux écosystèmes particulièrement fragiles.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.