DERNIERE MINUTE

Soudan du Sud : l'offre de cessez-le-feu de Juba toujours sur la table

Soudan du Sud : l'offre de cessez-le-feu de Juba toujours sur la table
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement sud-soudanais accuse l’ex-vice président Riek Machar de mobiliser des milliers de jeunes miliciens pour attaquer ses positions.

Les hôpitaux peinent à faire face à l’afflux de soldats blessés dans les combats.

L’offre de cessez-le-feu du gouvernement rejetée par Riek Machar, reste néanmoins sur la table.

“Riek Machar a fait obstacle à cet appel sincère, en exigeant des préconditions, à savoir que le cessez-le-feu ne puisse être que le résultat d’une négociation.” a déclaré le vice-président James Wani Igga.

L’ONU a commencé à envoyer des renforts. Un premier contingent de 72 policiers originaires du Bangladesh qui servaient en République Démocratique du Congo sont arrivés vendredi à Juba.

La communauté internationale craint que les affrontements entre les deux camps ne dégénèrent en guerre civile.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.