DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

L'Irak revit les heures les plus sombres de son Histoire

L'Irak revit les heures les plus sombres de son Histoire
Taille du texte Aa Aa

Des affrontements font rage dans l’ouest du pays entre insurgés islamistes et forces de l’ordre alors qu’un nouvel attentat-suicide ébranle Bagdad. Un kamikaze s’est fait exploser hier au beau milieu d’hommes venus s’enrôler dans l’armée pour lutter contre les rebelles affiliés à Al Qaïda. Bilan 23 morts et une trentaine de blessés.

Les insurgés ont pris le contrôle de plusieurs villes près de Falloujah, contrôlée par le groupe État islamique en Irak et au Levant, et des tribus hostiles au gouvernement chiite. Plusieurs quartiers de Ramadi sont entre les mains des djihadistes.
Un lieutenant irakien se veut néanmoins rassurant. “La sécurité à Abou Grahib est assurée, et nous avons des postes de police près de Falloujah. Il y a de nouveaux checkpoints et plus d’agents de sécurité ont été déployés là-bas. Il y a également des soldats de l’armée irakienne sur place, tout va bien Dieu merci.”
Selon le Croissant-Rouge irakien, les combats à Falloujah, à 60 km à l’ouest de Bagdad, ont poussé à l’exode plus de 13 000 familles.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.