DERNIERE MINUTE

Génocide : 20 ans après, le Rwanda porte le deuil

Génocide : 20 ans après, le Rwanda porte le deuil
Taille du texte Aa Aa

Il y a 20 le Rwanda sombrait dans l’horreur. 800 000 personnes, des Tutsi mais aussi de Hutus modérés, sont sauvagement assassinées. En cause, le régime du président de l‘époque, Juvenal Habyarimana, qui réprime dans le sang la rébellion majoritairement tutsi du Front patriotique rwandais qui était dirigé par l’actuel chef de l’Etat, Paul Kagame.

Dans cette église de Kigali, la population se souvient : “Tant de personnes sont mortes ici, dit Oliver Kamana. C’est pour cela que je suis venu, pour me souvenir de tous ceux qui ont été tués dans cette église.”

Les cérémonies de commémoration du génocide mettent l’accent sur l’indifférence de la communauté internationale au moment des faits. Rongés par la culpabilité, les Occidentaux ont d’ailleurs longtemps été complaisants à l‘égard de Kigali, avant d’ouvrir les yeux sur son rôle régional controversé et ses violations des droits de l’Homme.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.