DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

20 ans après le génocide, le Rwanda peine à panser ses blessures

20 ans après le génocide, le Rwanda peine à panser ses blessures
Taille du texte Aa Aa

Au cours de cérémonies empreintes d‘émotion au Stade Amahoro de Kigali, 30 000 spectateurs ont repris en choeur l’hymne national. Une chorégraphie de plus de 500 danseurs a raconté l’histoire du pays, en présence de huit chefs d‘État africains et d’une trentaine de délégations étrangères. La France, accusée par le président Paul Kagame d’avoir joué un rôle dans le génocide, n‘étais pas représentée.

Le 6 avril 1994, le président hutu Juvénal Habyarimana, aux prises avec la rébellion majoritairement tutsi du Front patriotique rwandais (FPR) de Paul Kagame, est abattu. Le lendemain, les massacres de tutsis et de hutus modérés débutent. Le génocide fait 800 000 victimes.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.