DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Guy Verhofstadt, le coureur de fond

Guy Verhofstadt, le coureur de fond
Taille du texte Aa Aa

Comme le vélo, la politique est un sport d’endurance. Et Guy Verhofstadt le sait très bien, lui qui n’a cessé de rouler sur les routes de Belgique pour entretenir sa forme et prendre du souffle afin de faire progresser son idée de l’Europe.

Car Guy Verhofstadt est un vétéran de la scène politique de son pays, la Belgique, où il fut plusieurs fois ministre et durant neuf ans premier ministre.

Mais cet homme politique libéral-démocrate est aussi un fin connaisseur de la politique européenne, le partisan d’une Europe fédérale et démocratique qui ne mâche pas ses mots :

“Tout ce qui attire l’attention des médias, ce sont les euroceptiques, les nationalistes, les populistes de tout genre, et il y a beaucoup de gens qui pensent qu’ils font aujourd’hui presque la majorité dans l’opinion publique en Europe. Et bien, je pense que cela n’est pas exact du tout, je pense que la majorité des gens savent très bien que si nous voulons avoir de la croissance économique dans l’avenir, et aussi des emplois pour nos jeunes, il faut plus d’Europe.”

Le candidat des libéraux-démocrates à la présidence de la Commission européenne est né le 11 avril 1953 à Dendermonde, il a une maîtrise de droit de l’Université de Gand.